RAINBOW FLY-BACK
ZENITH ELITE caliber
EL PRIMERO HISTOIRE
EL PRIMERO HISTORY
THE FIRST (PREMIERS)
RAINBOW(1)
RAINBOW (2) & OTHERS
RAINBOW FLY-BACK
TECHNICAL PAGE
HISTORY OF THE ZENITH RAINBOW FLY-BACK WITH CALIBER 405 EL PRIMERO.


ZEN ®




The Nineties make it possible ZENITH to find the energy of a revival of its activities. The Americans having resold manufacture, the new owners pushed ZENITH to partly find its marks thanks to Rolex which saw in the caliber El Primero, the only one of worthy stop watch to equip its Daytona model.

Competition in the field of the clock industry of luxury is hard because the market is hardly rectified after the years quartz. During the middle of the Nineties ZENITH must , to think of its future positioning and during 1995, the brand decides that it must go on the ground occupied by other companies as regards sporting or military watches . After all, ZENITH has in this field a true legitimacy since historically, it provided the armies of several countries and this since the beginning of the century. The brand has even manufactured watches of aircraft in years 20/30...

ZENITH in addition sponsors the great price of the inheritance of the aero club of France and will offer a watch to the prize winner of the competition of 1997. This year, the small son of Louis Blériot will be prize winner of the test after having restored the "Blériot 11" which had crossed the first the Channel, July 9th 1909. For this new model of watch, the engineers of ZENITH who made the movement ELITE in 1994, develop a "Fly-back" version of the El Primero said "405" for this alternative.

The watchcase remains to be found and there, ZENITH does not wish to deviate from the line of the Rainbow model to which the promotion of Fly-Back could profit. Certain devices of Rainbow such as the screwed push rods do not correspond to the requirements of a model of aviators and manufacture thus decides to adapt case it rather existing than to create a new one.
Announced and presented at the fair of Basle in 1997, the model will be delivered only as from November 1997 to a handle of amateurs before being diffused more widely with general public. The model if it becomes "official stop watch of the Flying-club of France" will not be finally delivered to the army. Indeed, France decides to remove the conscription and the cut down military appropriations lead to a drastic program of budgetary restrictions from which the stop watch on which does not escape the army in the doubt, had engaged on no firm control.




(November 2004 - Images: Doc ZENITH)

-o0o-

L'HISTOIRE DU CHRONO RAINBOW FLY-BACK de ZENITH.

Le Calibre EL PRIMERO 405.

ZEN ®


Les années 90 permettent à ZENITH de trouver l’énergie d’une relance de ses activités. Les Américains ayant revendu la manufacture, les nouveaux propriétaires ont poussé ZENITH à retrouver ses marques en partie grâce à Rolex qui a vu dans le calibre El Primero, le seul calibre de chronographe digne d’équiper son modèle Daytona.

La concurrence dans le domaine de l’horlogerie de luxe est rude car le marché se redresse à peine après les années quartz. ZENITH doit donc au milieu des années 90, réfléchir à son positionnement futur et courant 1995, la marque décide qu’elle doit aller sur le terrain occupé par d’autres marques en matière de montres à vocation sportives et à essence militaire.
Après tout, ZENITH a en ce domaine une vraie légitimité puisque historiquement, elle a fourni les armées de plusieurs pays et ceci depuis le début du siècle.
La marque a même fabriqué des montres d’aéronefs dans les années 20/30 et a démontré sa maîtrise de l’horlogerie « baroudeuse ».

Pour produire un modèle qui pourra ensuite tirer les bénéfices d’une caution militaire autre qu’une simple image déjà vue de la montre au poignet d’un pilote statique au pied d’un avion, la marque se penche sur le cahier des charges de l’armée Française qui se prête d’autant mieux à l’exercice qu’une commande est envisagée et que les pilotes souvent amateurs de belle horlogerie, ont une sensibilité d’avantage orientée vers un chronographe mécanique que vers une montre à quartz.

ZENITH parraine par ailleurs le grand prix du patrimoine de l’aéroclub de France et offrira une montre au lauréat de l’épreuve de 1997.
Cette année là, le petit fils de Louis Blériot sera lauréat de l’épreuve après avoir restauré le « Blériot 11 » qui avait franchi le premier la Manche, le 9 juillet 1909.

Pour ce nouveau modèle de montre, les ingénieurs de ZENITH forts du succès de leur dernière création, le mouvement ELITE présenté en 1994, mettent au point un dispositif de retour en vol dit « FLY-BACK » et l’intègrent au calibre EL PRIMERO référencé 405 pour cette variante.

Le boîtier de la montre reste à trouver et là, ZENITH ne souhaite pas s’écarter de la ligne du modèle Rainbow auquel la promotion du Fly-Back pourrait profiter.
Certains dispositifs du Rainbow tels que les poussoirs vissés ne correspondent pas aux exigences d’un modèle d’aviateurs et la manufacture décide donc d’adapter la boite existante plutôt que d’en créer une nouvelle.

Annoncé et présenté à la foire de Bâle en 1997, le modèle ne sera livré qu’à partir de Novembre 1997 à une poignée d’amateurs avant d’être diffusé plus largement au grand public.
Le modèle s’il devient « chronographe officiel de l’Aéro-club de France » ne sera finalement pas livré à l’armée. En effet, la France décide de supprimer la conscription et les crédits militaires amputés conduisent à un programme drastique de restrictions budgétaires auquel n’échappe pas le chronographe sur lequel l’armée dans le doute, ne s’était engagée sur aucune commande ferme.




Les premières versions multicolores du cadran de la montre livrée exclusivement sur bracelet cuir déconcertent un peu les premiers amateurs peu habitués depuis la fin des années 70 aux couleurs vivent et variées.

ZENITH proposera en 1999 une seconde version avec cadran noir et bracelet acier et déclinera sa première version avec ce même bracelet.

Ni le modèle, ni le calibre ne résisteront à la décision prise en 2000 de renouveler intégralement le catalogue et les derniers exemplaires du Fly-back seront fabriqués fin 2001.
La complication « Fly-back » sera toutefois sauvegardée au travers de la version 410 du calibre dans les chronomaster et certaines de ses déclinaisons dans les collections suivantes.

Le modèle en couleurs fut livré à 900 exemplaires sur cuir, 4850 sur acier et. 4100 en version noire sur acier.

Les dernières versions du modèle ZENITH RAINBOW FLY-BACK bénéficient d’un calibre EL PRIMERO 405 Z à échappement modifié.

Ce modèle est devenu mythique et est aujourd’hui l’un des plus prisés des amateurs ce qui motive sa raréfaction sur le marché de l’occasion.


(Novembre 2004 - Source images: Doc ZENITH)

ZEN WEB SITE © Droits réservés
15 03 2005