ZENITH ELITE caliber
ZENITH ELITE caliber
EL PRIMERO HISTOIRE
EL PRIMERO HISTORY
THE FIRST (PREMIERS)
RAINBOW(1)
RAINBOW (2) & OTHERS
RAINBOW FLY-BACK
TECHNICAL PAGE

(Links in pictures - Liens dans les images )

L’ HISTOIRE DU CALIBRE ELITE DE ZENITH

Par ZEN©


Présenté à la foire de Bâle en 1994, le calibre Elite fut pour ZENITH la manifestation d'une volonté de préserver sa qualité de manufacture à part entière.
A cette époque, ZENITH après avoir relancé la fabrication en 1984 du calibre El Primero, n’a plus de calibre « maison » pour produire des montres de type classique et c’est un comble, puisque la marque du Locle fabrique l’une des complication les plus difficiles à produire avec son mouvement de chronographe El Primero.
Comme beaucoup d’autres marques, ZENITH incorpore dans ses montres de la fin des années 80 et au début des années 90 hormis les chronographes, des calibres achetés à l’extérieur.
Même si ces montres demeurent pour la plupart, d’une qualité irréprochable, le nouveau succès qui s’ouvre à elle avec la relance du El Primero retenu par Rolex pour son chrono Daytona, impose à la marque étoilée de mettre au point un nouveau calibre pour compléter son catalogue.

Le Bureau d’études de ZENITH est donc chargé fin 1991 d’inventer ce nouveau mouvement qui doit rester fidèle aux principes fondateurs de la marques tant au plan de l’innovation technologique qu’au plan de la fiabilité.

Les objectifs que poursuivent les ingénieurs de ZENITH sont de produire un calibre extra plat automatique et modulaire.

Cette création est très importante pour ZENITH. L’horlogerie de qualité connaît un regain d’intérêt et il est essentiel d’être présent sur ce marché avec de nouveaux modèles de montres chargé d’une identité forte, démontrant le savoir faire de la marque.
En effet, les années quartz ont fragilisé nombre de marques et le marché incertain interdit tout échec au regard des investissements induits par la création d’un calibre totalement nouveau.

Le nouveau mouvement de ZENITH sera un calibre "Maison" à 100%, pas une amélioration ou la récupération d'un produit conçu ou venu d'ailleurs.


Le choix d'une technologie de type « haute fréquence » avec 36 000 alternances ne sera pas renouvelé, non pour les contraintes techniques que ZENITH reste le seul à totalement maîtriser au travers du El Primero, mais d’avantage parce qu’un calibre à très haute fréquence n’a pas de réelle justification dans une montre dont la vocation première n’est pas la mesure de temps courts comme c’est le cas avec un chronographe.

C'est donc sur un mouvement à 28 800 alternances qui sera retenu, fréquence que ZENITH maîtrise depuis les années 60 avec des calibres mémorables qui avaient équipé les modèles de la marque jusque dans les années 70.

Pour la foire de Bâle de 1994, la marque du Locle prépare donc une vraie nouveauté dans un univers horloger assez timide où tout le monde est un peu dans l'expectative et où peu de marques sont prêtes à courir le risque d’investir lourdement pour lancer un nouveau mouvement mécanique…

Les trois années qui séparent les premiers projets de la production effective du mouvement sont aussi pour les ingénieurs et horlogers de ZENITH une nouvelle étape dans le mode de conception même du mouvement.


En effet, si pour le El Primero les outils de conception au service du savoir faire des concepteurs du calibre avaient essentiellement été les tables à dessin, c’est dans un univers informatisé que le nouveau calibre ZENITH allait voir le jour.
Conception assistée par ordinateur, machines à commandes numériques et haute technologie allaient ainsi être mises au service des concepteurs de ce calibre pour réaliser ce nouveau mouvement dont le cahier des charges repose sur une fiabilité de haut niveau, une précision indiscutable ouvrant les portes à la certification des mouvements en qualité de chronomètres (COSC), une épaisseur réduite et une fonctionnalité tant pour l’utilisateur que pour les horlogers, souci qui démontre que le projet final n’est pas qu’un produit technologique mais a aussi une âme horlogère.

Avec 3,28 mm d'épaisseur, le mouvement ELITE de ZENITH voit donc le jour début 1994 pour ses premières versions avec un diamètre de 25,60 mm (11 lignes 1/2), une réserve de marche de 56 heures et 26 ou 27 rubis selon le positionnement de la trotteuse.

En 1994, ZENITH peut ainsi présenter fièrement à la presse, ce calibre automatique comme le plus plat jamais créé pour une telle fréquence. Pour lancer son nouveau mouvement, ZENITH multiplie les séries limitées spéciales et en fait même un catalogue particulier.

D'emblée, le calibre ELITE est décliné en plusieurs versions présentées simultanément : sans trotteuse ni date, avec trotteuse centrale, avec date ou sans date, avec trotteuse à 9 heures ou second fuseau horaire et une version non automatique est programmée.
ZENITH annonce immédiatement les évolutions futures telles que la réserve de marche et la presse enthousiaste de l’époque, spécule déjà sur une version chronographe et une complication avec phase de lune... Ces deux dernières, dix ans après n'ont jamais vu le jour et font partie du mystère qui entoure ce calibre dont le potentiel de par sa conception même, semble sans limite.

Dès sa sortie, le calibre ELITE est couronné par la presse spécialisée « mouvement de l’année » et les experts ne tarissent pas d’éloges pour en vanter les qualités.

Balancier annulaire en Glucydur, spiral auto compensateur, régulation fine à vis micrométrique, système de remontage automatique à haut rendement énergétique, rotor de grand diamètre en carbure de tungstène monté sur roulement à bille (en or pour les modèles en métal précieux pour les dernières versions), le calibre ELITE est conçu pour durer longtemps et espacer les révisions.

Les premières versions automatiques s'appellent série 6 comme le premier chiffre de la référence des calibres : 65X pour la version manuelle, 67X pour les versions à seconde centrale, 68X pour les versions à petite seconde… le dernier chiffre est celui identifiant la version (double fuseau, réserve de marche...).


Reprise par LVMH actionnaire majoritaire de ZENITH depuis 1999, la marque a su perpétuer la promotion de ce calibre et continue à lui donner ses lettres de noblesse notamment avec sa version avec indication de la réserve de marche, complication prisée des amateurs de belle horlogerie.

Le calibre pourrait encore connaître le développement d’autres complications tant son potentiel s’avère élevé.


Le Elite permet de réaliser des modèles extra-plats.

.
La relance par ZENITH sous l’impulsion de Thierry Nataf d’une collection de montres féminines ouvre également à ce mouvement polyvalent des horizons que n’avaient pas imaginé ses concepteurs, en offrant la disponibilité de cette haute horlogerie aux femmes oubliées par la marque depuis de nombreuses années.

L'étoile a eu dix ans en 2004 et sa lumière parvenue jusqu'à nous brillera encore longtemps.

(Novembre 2004 - Images: source ZENITH)

LES PASSIONNES D'HORLOGERIE PARLENT DE ZENITH SUR FORUMAMONTRES

(lien dans l'image)

Image hosted by Photobucket.com

ZEN WEB SITE © Droits réservés
15 03 2005